• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print
jonas_fink.jpg
Bande dessinée
jonas_fink.jpg

Jonas Fink : Le libraire de Prague

Vittorio Giardino
Casterman, 2018
ISBN et Prix: 
ISBN 978-2-203-10068-8 (rel.) : 22 EUR
À partir de 13 ans
Notre avis: 

C'est une série mythique, d'un maître de la bande dessinée italienne, auteur de Sam Pezzo qui influença Taniguchi, de Max Fridman, ou de Vacances fatales qui firent les beaux jours d'À suivre..., qui trouve ici sa conclusion. Créé en 1991, Jonas Fink connut deux tomes chez Casterman contant l'enfance brisée d'un jeune Tchécoslovaque après-guerre, dont la famille est victime de persécutions communistes et antisémites. On y trouvait les thèmes de L'Aveu de Costa-Gavras ou de La Plaisanterie de Kundera. Mais c'était aussi un récit universel d'initiation, d'adolescence : politique, grande histoire, intimité et psychologie étroitement fusionnés. Trente ans après la chute du mur, cinquante ans après le printemps de Prague, Giardino conclut par cet épais volume l'histoire de Jonas. On le retrouve justement en 1968, libraire sympathisant des réformes, témoin, acteur et victime d'un Printemps de liberté bientôt écrasé par la normalisation du Pacte de Varsovie. Jonas, exilé, revient lors de la chute des Murs. Cette magnifique histoire humaine est aussi une leçon d'Histoire pour les jeunes (et même les trentenaires !) d'aujourd'hui, teintée d'amertume autant que d'amour de la vie. Le style élégant et pondéré de Giardino fait toujours mouche. Un regret : le format réduit type comics du livre, absurde et incohérent avec les autres oeuvres de l'auteur.

20180401, par Olivier Piffault (publié dans La Revue des livres pour enfants n° 300)