• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print
ana_al_chadda.jpg
Albums
ana_al_chadda.jpg

أنا الشّدّة أنا الأقوى

Laylá Zāhid, ill. Ānǧīlā Nūrbitliyān
Bayrūt : Tūrninġ Būynt, 2016
ISBN et Prix: 
ISBN 978-9953-0-3738-7
À partir de 3 ans
Notre avis: 

[Je suis la chadda, je suis la plus forte]

Savez-vous ce qu’est la chadda ّ ? Ce signe est placé sur une consonne, en arabe, pour indiquer qu’elle doit être doublée. Ce bel album fait le pari d’expliquer, à travers une histoire au rythme enlevé, ce qu’est la chadda et comment on l’utilise. Ayant dissipé les malentendus quant à ce qu’elle est vraiment (« ni une moustache, ni une couronne, ni une dent »), la chadda raconte qu’elle se met au-dessus des lettres pour les rendre plus fortes, comme des « superlettres ». Batta (canard) s’écrit بطّة, la chadda reposant sur le t ou ط et le doublant. De quoi donner des idées à l’ensemble des lettres, qui veulent toutes porter une chadda ! Mais la chadda tempère les enthousiasmes en disant qu’elle ornera chaque consonne, un jour ou l’autre, selon les besoins.

Les illustrations dynamiques, pleines d’humour, aux couleurs vives, réussissent le pari difficile de mettre en images ce texte entièrement vocalisé. Ainsi, les mots en arabe prennent parfois la forme des animaux qu’ils désignent (le mot batta figure un canard dans une mare). La scène de la manifestation des lettres portant des panneaux revendiquant le port du chadda en fera sourire plus d’un… Un bel exemple de réussite pour cet album original, indispensable !


20180601, par Hasmig Chahinian (publié dans Takam Tikou n°Juin 2018)