• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print
440389.jpg
Albums
440389.jpg

Juste à temps !

Tomi Ungerer.[traduit de l'anglais par Rosalind Elland-Goldsmith
Paris : l'École des loisirs, DL 2019
À partir de 9 ans
Notre avis: 
Tomi Ungerer est mort en février 2019 et, dans ce contexte, cet album posthume prend un caractère testamentaire. Sa facture parfaitement achevée, son contenu et sa dédicace en témoignent. L'humanité est partie sur la Lune, la Terre est en déshérence, mais, errant dans les ruines menaçantes, il reste Vasco. Son ombre le guide et le sauve des dangers qui le guettent, chaque fois « juste à temps ». Ayant pris en charge Paco, un nouveau-né orphelin, il l'emmène dans sa fuite et ces deux solitudes ainsi réunies vont traverser un monde déshumanisé, pris sous le feu d'une apocalypse guerrière et sans visage et secoué de séismes. Sa mission accomplie, l'ombre les laisse au seuil d'un gâteau géant (Ungerer ose tout !), havre de paix où l'homme et l'enfant, qui a grandi malgré tout, trouvent un ultime refuge. Mais l'absence de son ombre ne signe-t-elle pas la fin d'une présence terrestre ? Le contraste est fort entre la forme classique de l'album - superbes pages au dessin à la fois sensible et stylisé alternant avec les pages du texte sobre et puissamment poétique - et le caractère dramatique de l'action. On pense bien sûr à un contexte de guerre atomique exterminatrice mais le message de Tomi Ungerer va au-delà de l'expression de son pacifisme. L'album se termine dans un apaisement nostalgique, dans le sentiment d'une nécessaire finitude. Le message est politique, il est aussi humain.
20200201, par Claudine Hervouet (publié dans La Revue des livres pour enfants n°311)