• Follow us on :
  • Facebook
  • Print
pigalle_1950.jpg
Bandes dessinées
pigalle_1950.jpg

Pigalle, 1950

Pierre Christin ; Jean-Michel Arroyo
Marcinelle ; Dupuis, DL 2022
ISBN et Prix: 
979-10-347-3769-7 (rel.) ; 25,95 EUR
À partir de 15 ans
Notre avis: 

Un titre qui fleure bon le Paris de Maigret ou de Jean Gabin, celui de Touchez pas au Grisbi. On retrouve avec plaisir le ton inimitable et la science du rythme de Pierre Christin. Ce portrait de vie d’un jeune Auvergnat, initiatique, nostalgique et assez tragique, aurait très bien sa place à côté des Demoiselle de la Légion d’honneur et autres albums réalisés avec Annie Goetzinger. Et justement, le dessin d’Arroyo, auteur peu connu et bien plus jeune, n’est pas sans évoquer la rondeur et le sens des courbes de la dessinatrice. Toinou quitte son buron auvergnat pour monter à Paris, employé par un cousin « vins et charbons ». Parmi les clients, un cabaret de Montmartre, « la Lune bleue ». Toinou, innocent de tout, honnête et timide, découvre par ses livraisons le monde de la nuit, les danseuses, les voyous corses, le quartier canaille de Pigalle. De livreur, il devient aide puis barman, amoureux sensible d’une jeune orpheline, jusqu’à devenir complice de la bande, et le protégé de la star du spectacle. L’histoire se termine en prison, et c’est un vieillard qui retrouve un Paris bouleversé par 1968 et ses suites, et rentre rêver sur ses souvenirs dans le buron d’autrefois, seul sur les plateaux d’Auvergne avec sa vie non réalisée. Le récit est doux, le rythme serein, c’est une balade dans un Paris disparu, en noir et blanc, des escaliers de Brassaï aux gazomètres de Saint-Denis. La magie de Christin révèle un vrai talent, celui d’Arroyo. Un très bel album et une lecture que l’on reprend, à la découverte des nombreux détails.

Olivier Piffault (publié dans La Revue des livres pour enfants n°326)