• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print
couverture.jpg
Documentaires : sciences humaines
couverture.jpg

[Mandela et le général] مانديلا والجنرال

Ǧūn Kārlīn ; Ūriyūl Mālī - جون كارلين ; أوريول مالي
Al-Šāriqaẗ : Kūmiks, 2020
ISBN et Prix: 
978-9948-36-105-3 (rel.)
À partir de 11 ans
Notre avis: 

Si vous admirez le sens de la persuasion, le charisme et la bienveillance de Nelson Mandela, cette bande dessinée vous est destinée ! Il s'agit de la traduction en arabe de Mandela and the General, initialement publié par Plough Publishing House aux États-Unis en 2018, qui a reçu la médaille d'or du prix Benjamin Franklin et la médaille d'argent de l'Independent Publisher Book Awards en 2019. Cette belle bande dessinée se construit autour d'une interview réalisée par John Carlin, journaliste, scénariste et écrivain britannique, avec Constand Viljoen, général des armées sud-africaines pendant l'Apartheid. Elle retrace les événements qu'a connus l'Afrique du Sud sous l'Apartheid et après la libération de Mandela et son élection comme président du pays. C'est une période charnière, attentats racistes et répliques violentes de l'extrême gauche noire se multiplient. Le journaliste rappelle les inégalités vécues par la population noire sud-africaine, et le général évoque les milices des blancs extrémistes qui organisent des massacres pour empêcher les populations noires de se réapproprier leurs biens, spoliés depuis le début de la colonisation au XVIIe siècle. Dans ces circonstances dramatiques, Mandela a un geste inédit et inimaginable : il rencontre le général responsable des milices extrémistes et réussit à le persuader d'arrêter leurs actions. Un moment décisif de l'histoire de ce pays qui a permis d'arrêter l'effusion de sang et a rapproché les Blancs et les Noirs. Cette bande dessinée rappelle l'importance de témoigner des efforts de Nelson Mandela pour l'établissement de la paix et de la démocratie dans son pays, et surtout du rapprochement des populations. Le journaliste, John Carlin, en fait un exemple, lui que Mandela qualifiait de témoin courageux de la période la plus sombre de l'Afrique du Sud. Le texte n'est certes pas vocalisé mais les bulles ne sont pas chargées et les dialogues se lisent assez aisément. Une BD pour les grands et les petits ! - Le 20211001 , par Sabrina Alilouche (publié dans Takam Tikou)