• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print

Visiteurs du soir - Bédéastes

Matthieu Bonhomme

Matthieu BonhommePetit, Matthieu Bonhomme baigne dans les albums de la bande dessinée franco-belge (Morris, Peyo, Franquin). Plus tard, il obtient un BTS d'art appliqué et fait la connaissance de Rossi et Mézières qui l'initient à la bande dessinée. En 1999, à l'atelier des Vosges, il rencontre Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann, scénaristes de Messire Guillaume et du Marquis d'Anaon. En 2003 il reçoit le prix Alph-Art du meilleur premier album au festival d'Angoulême pour L'âge de la raison. En 2004, Matthieu Bonhomme crée Esteban pour le magazine Capsule cosmique. La série sera ultérieurement publiée chez Dupuis. Messire Guillaume reçoit le Prix intergénérations au festival d'Angoulême 2010. Il collabore avec Lewis Trondheim pour réaliser Omni-visibilis, puis Texas Cowboys. En 2016, pour les 70 ans du cow-boy créé par Morris, il écrit et dessine un album hommage intitulé L'Homme qui tua Lucky Luke.
(Rencontre du 19 octobre 2017)

(120 min)

Consulter la bibliographie

Alain Dodier

Alain DodierAlain Dodier est né à Dunkerque en 1955. Après ses études (surtout consacrées à dessiner) il devient facteur et crée de petites BD qu'il envoie à des fanzines. Suivront des publications dans la presse jeunesse, Le magazine de Spirou, Le Journal de Tintin et Mercredi, entre autres. Sa carrière prend un nouvel essor lorsqu'il crée en 1982, sa série la plus connue Jérôme K. Jérôme Bloche pour Le magazine de Spirou, avec Makyo et Serge Le Tendre pour les premiers albums, et c'est la consécration lorsqu'il remporte le prix de la série au festival de la BD d'Angoulême en 2010.
(Rencontre du 20 juin 2013)

(120 min)

Consulter la bibliographie

Marion Montaigne

Marion MontaigneMarion Montaigne est née à Saint-Denis de la Réunion en 1980. Après un passage à l'atelier de Sèvres et à l'École Estienne, elle fait des études d'animation à l'École des Gobelins. Elle est illustratrice pour la jeunesse chez divers éditeurs avant de publier ses propres bandes dessinées – citons La vie des très bêtes, chez Bayard-, et d'écrire des scénarios pour le dessin animé. Depuis 2008 elle anime un blog humoristique de vulgarisation scientifique Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même). Sa publication en deux volumes en 2013, chez Ankama, lui vaut le prix du public au festival d'Angoulême. Elle participe activement à des publications en ligne : Professeur Cyclope, Les Autres Gens, et quant à ses dernières publications, pour tout public, elles illustrent avec un humour décalé et féroce des travaux très sérieux : Riche : pourquoi pas toi ? chez Dargaud, en collaboration avec deux sociologues. Et Chroniques de science improbable, chez Dunod.
(Rencontre du 13 novembre 2014)

(120 min)

Consulter la bibliographie