• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print

Onglets principaux

   janvier 2020   

14 événement(s) :
Expositions
Exposition "IMAGInER - Katie Couprie & Antonin Louchard"

L'exposition "IMAGInER - Katie Couprie & Antonin Louchard" se déroule jusqu'au 2 février 2020 au Musée de l'illustration jeunesse, à Moulins.

 

Pour Katy Couprie et Antonin Louchard, le livre jeunesse est un espace de liberté et de création. Chacun son parcours, sa formation. La peinture et des études de philosophie pour l'un. Une formation aux Arts décoratifs, l'étude de la photographie, de l'impression, de la gravure, les techniques d'images... pour l'autre. Antonin travaille souvent à la gouache, l'acrylique. Katy pratique davantage la gravure, l'huile ou la photographie. Ils explorent aussi la sculpture, le papier mâché, les photogrammes, les collages, l'image numérique...

 

À quatre mains, ils ont réussi à déjouer les codes de l'imagier, à renouveler son esthétique et à confirmer sa dimension artistique. Tout un Monde, publié fin 1999, et offert à tous les nouveaux nés de l'an 2000 dans le Val-de-Marne, a été tiré à plus de 50 000 exemplaires en France et publié en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Chine, en Corée, à Taïwan, au Mexique... C'est un imagier qui fait aujourd'hui référence. Suivront À Table, en 2002, Au jardin, en 2003 et Tout un Louvre, en 2005. Cette exposition est consacrée à ces quatre livres.

 

Les imagiers de Katy Couprie et Antonin Louchard posent la question de la représentation et de la valeur d'une image. Ils jouent sur les changements d'échelle, les changements de points de vue, osent, et nous invitent à imagi(n)er nos propres combinaisons. Ils composent chacun une longue suite d'associations d'images, « un train de pensées » disent les Anglais... et font l'inventaire des techniques possibles pour créer une image, des plus artisanales aux plus modernes ou sophistiquées à destination à la fois des petits et des grands.

Public : Tout public
Session(s) :
Mercredi 1 janvier 2020
Musée de l'illustration jeunesse, 26 rue Voltaire, 03000 Moulins
Expositions
Exposition "Fabulimagium : le fabuleux voyage temporel des livres illustrés jeunesse"

L’exposition Fabulimagium, qui se déroule jusqu'au 22 février 2020 à Grenoble, est un hommage à ces livres pour enfants qui ont bercé les jeunes années de plusieurs générations, ont accompagné l’évolution de la société, et dont la littérature jeunesse contemporaine est l'héritière. De nombreuses animations accompagnent ce fabuleux voyage.

C'est de manière ludique que la bibliothèque municipale a souhaité s'interroger sur l'évolution du livre pour enfants en France, de 1770 à nos jours. L'exposition en plusieurs volets s’adresse à un public familial, et tout particulièrement aux enfants à partir de sept ans qui trouveront matière à nourrir leur curiosité pour les images.

Un regard historique : Les éditeurs pionniers et visionnaires dont les publications ont bouleversé leur époque avec pour exemple les multiples illustrations des Fables de La Fontaine.

Les avancées techniques : Les techniques d’impression ont permis aux artistes de développer leur créativité, proposant de nouvelles formes d’images pour les enfants.

Un dialogue entre les ouvrages patrimoniaux et contemporains : En explorant les résonnances actuelles, l'exposition montre l'attachement des créateurs contemporains à ce patrimoine de l'enfance.

Une sélection d’ouvrages d'aujourd'hui, dont certains, déjà cultes, sont susceptibles de devenir les classiques de demain. L’exposition présente des livres anciens de la bibliothèque d’étude et du patrimoine, mais aussi des reproductions issues des collections de littérature pour la jeunesse de Gallica - Bibliothèque nationale de France. Certains de ces livres sont désormais ancrés dans le patrimoine culturel de l’enfance :

Cinq semaines en ballon de Jules Verne (1863), Le Tour de la France par deux enfants de Bruno (1877), Les Aventures de Robinson Crusoé de Defoe (1853), les contes de Perrault illustrés par Gustave Doré (1880) ou encore Histoire de Babar de Jean de Brunhoff (1931) dont les aventures ont été lues par toutes les générations d'enfants.

Gédéon, le célèbre canard de Benjamin Rabier, le guide de l'exposition
Le canard a été étudié et reproduit sous diverses formes par les étudiants du BTS design graphique du lycée Argouges qui ont travaillé sur cette exposition en tant que support pédagogique. Ils ont réalisé un travail remarquable sur l'illustration de l'affiche, le livret pédagogique et les déclinaisons ludiques de l'exposition.
Une partie de leurs travaux sera exposée à la bibliothèque Abbaye-les-Bains.

Quatre expositions dans le réseau :

Perrault Illustré du 21 décembre au 22 février / Bib. Arlequin
Dessinés, peints, gravés en noir et blanc ou en couleurs, les héros des contes de Perrault ont inspiré de nombreux illustrateurs. Cette exposition met en résonance illustrations d’antan et propositions graphiques contemporaines.

Les fables de La Fontaine, d'hier à aujourd'hui du 17 décembre au 1er février / Bib. Eaux-Claires
Une promenade à travers les illustrations des Fables qui ont traversé les siècles, où Gustave Doré côtoie Benjamin Rabier, Boutet de Monvel ...
Les enfants des écoles du quartier Eaux-Claires Mistral proposent leur vision des Fables.

La ferme de Gédéon du 19 novembre au 18 janvier / Bib. Kateb Yacine
L’album à colorier La ferme de Gédéon de Benjamin Rabier, édité en 1952, est un album phare, conservé à la Bibliothèque nationale de France, qui pose les bases de ce qui deviendra plus tard la bande dessinée. Sa numérisation nous permet de l’exposer et de découvrir son univers.

Gédéon Remix du 2 janvier au 29 février / Bib. Abbaye-les-Bains
Des recherches graphiques autour du personnage de Gédéon par les étudiants de BTS design graphique du lycée André Argouges.

Public : Tout public
Session(s) :
Mercredi 1 janvier 2020
Bibliothèque Jardin de Ville, 1 place de Gordes, 38000 Grenoble
Expositions
Exposition "La Fabrique du Père Castor 1931-1967"

Avec la participation de la Médiathèque intercommunale du Père Castor à Meuzac, la Médiathèque Espace Jacques Demy à Nantes présente l'exposition "La Fabrique du Père Castor 1931-1967" jusqu'au 1er mars 2020.

Paul Faucher (1898-1967), fondateur de la collection du Père Castor, a révolutionné la littérature pour les enfants au début du 20e siècle : à partir de 1931 et jusqu’à sa mort, il met en oeuvre les théories de pédagogie active de l’Éducation nouvelle dans des albums illustrés par de grands artistes, comme Nathalie Parain, Rojankovsky ou Hélène Guertik. Quel fut son apport et quelle est sa postérité ?

Cette exposition est conçue pour tous les âges. Les enfants pourront y réaliser des activités du Père Castor – coloriage, découpage, dessin – dans des espaces spécifiques, et écouter des histoires sur des bornes sonores, tandis que les plus grands (re)découvriront l’histoire et les idées de cet éditeur d’avant-garde avec des éditions d’origine et contemporaines d’albums, des documents d’archive et des planches d’illustrations originales.

 

Les bibliothèques et médiathèques, mais aussi l’École des Beaux-arts de Nantes – Saint-Nazaire et le Musée de l’Imprimerie, participent également à l’événement en proposant de nombreuses animations en lien avec l’univers du Père Castor : voir le programme en pièce jointe.

Public : Tout public
Session(s) :
Jeudi 2 janvier 2020
Médiathèque Espace Jacques Demy, 24 Quai de la Fosse, 44000 Nantes
Expositions
Exposition Calvo, un maître de la fable

La Cité internationale de la bande dessinée et de l'image à Angoulême présente jusqu'au 31 mai l'exposition "Calvo, un maître de la fable". L’exposition retrace le parcours artistique d’Edmond-François Calvo [1892-1957], illustrateur et auteur de bandes dessinées, sous une forme à la fois chronologique et thématique.


Héritier de la tradition de la fable animalière telle qu’elle existe dans la culture française, Calvo réinterprète la métaphore animale de la critique sociale à travers des œuvres majeures telles que La Bête est morte ! ou Les Aventures de Rosalie présentées dans cette exposition. Si tous ses personnages humains semblent caricaturaux, les animaux paraissent pris d’un dynamisme et d’une joie de vivre qui ont valu à Calvo le surnom de Walt Disney français. Cet auteur, tombé un peu dans l’oubli aujourd’hui, est pourtant considéré par le monde du neuvième art comme l’une des figures de proue de la bande dessinée française. Par son humour et son talent prodigieux d’illustrateur, Calvo a influencé des artistes comme Uderzo, Cestac ou Pirus. A travers un univers qui lui correspondait, il a su développer un style propre : celui d’un bon vivant, d’un rabelaisien se détachant des codes de son époque et créant des bandes dessinées drôles, tendres et intemporelles.


Rassemblant des œuvres issues des collections de la Cité et des archives familiales, le parcours de l’exposition à la fois ludique et impressionnant, présente plus d’une centaine de dessins originaux de Calvo ainsi que des ouvrages imprimés et les deux volumes exceptionnels de La Bête est morte ! et des Aventures de Rosalie.
Un catalogue accompagnera cette exposition ainsi que de nombreux évènements et ateliers.

Coproduction cité internationale de la bande dessinée et de l’image et festival international de la bande dessinée

Public : 
Session(s) :
Vendredi 3 janvier 2020
Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, 121 rue de Bordeaux, 16023 Angoulême
Expositions
Exposition "Loup ! Qui es-tu ?"

Jusqu'au 31 mai 2020, découvrez au Musée de l’Image d'Épinal l'aventure culturelle du loup à travers les estampes populaires françaises : témoins des regards portés sur l’animal, elles construisent et diffusent le mythe. Spécimens d’histoire naturelle, ouvrages anciens, objets d’art, peintures et musiques enrichissent le parcours de l’exposition.

À la simple mention de ce nom, certains frissonnent déjà. Difficile, aujourd'hui, de porter un regard objectif sur un animal duquel on a tant dit et médit... Plus qu'un loup, c'est une image de loup qui vient à l’esprit : celui des contes et des fables, la bête monstrueuse avide de chair humaine, symbole de nos peurs les plus archaïques. S'il est si compliqué de voir le loup comme un simple animal, c'est en raison du poids culturel qu'il porte sur ses épaules depuis des siècles.

Alors que la question du retour du loup en France depuis 1992 est plus que jamais d’actualité, le musée se penche sur la construction du loup culturel. Celui qui habite notre inconscient collectif et dont l’image se transmet de génération en génération. D’où vient cette réputation ? Comment la « peur du loup » s’est-elle forgée en Occident ?

Commissariat d’exposition : Jennifer Heim

Un événement en partenariat avec France 3 Grand Est & le Parc Animalier de Sainte Croix

Quelques jours avec le loup du 30 janvier au 2 février 2020 (Réservation obligatoire)

- La peur du loup. Conférence de Michel Pastoureau
jeudi 30 janvier 2020, à 18h. 3€

- Entre chien et loup. Apéro-jeux avec l’association Pl’asso Jeux
vendredi 31 janvier 2020, à 18h. 3€ Blind-test, jeux de société et dégustation…

- Le grand méchant loup ? Projection-discussion avec le Parc Animalier de Sainte-Croix
samedi 1er février 2020, à 17h. Accès libre

- Promenons-nous dans les bois. Atelier-spectacle avec Roseline Voix
dimanche 2 février 2020, à 10h. 10€ par famille

- Le Musée comme ma poche – atelier jeune public
Vacances d’avril. Le rendez-vous des 6-12 ans

- La Nuit européenne des musées – événement tout public
Mai 2020. Visites guidée, présentation des projets « La classe-l’oeuvre ! »

Public : Tout public
Session(s) :
Mercredi 8 janvier 2020
Musée de l’Image, 42 quai de Dogneville, 88000 Épinal
Festivals et salons
Nuit de la lecture 2020

Samedi 18 janvier 2020, les différents acteurs du livre sont appelés à participer à la 4e édition de la Nuit de la lecture, en organisant des événements, animations, lectures, rencontres avec des auteurs, jeux-concours et autres chasses au trésor ! Partout en France métropolitaine, en Outre-mer et même à l'étranger, les bibliothèques et les librairies vous proposent de découvrir de manière ludique et festive la richesse de leurs collections papier et numérique mais aussi de consulter les nouvelles parutions comme les œuvres littéraires du passé, d’échanger ou encore de jouer autour des mots. Zabou Breitman est la marraine de cette édition 2020.

Dès l’après-midi et toute la soirée, participez aux animations gratuites conçues pour les enfants, les adolescents et les adultes – lectures itinérantes, jeux d’évasion, ateliers en pyjama ou en musique, débats – et aux rencontres avec des auteurs, illustrateurs, conteurs.

Cette année, la Nuit de la lecture sera placée sous le signe des partages :
- transmissions par les professionnels de leurs connaissances et de leur goût du livre
- échanges entre lecteurs : plaisir de lire et idées de lecture
- multiples formes de lecture : partager la lecture à voix haute, en musique, dans le noir…
- la lecture comme fenêtre sur le monde, comme moyen de découverte ou de rencontre des cultures

Programme en ligne : https://nuitdelalecture.culture.gouv.fr/Programme

Public : Tout public
Session(s) :
Samedi 18 janvier 2020
Expositions
Exposition "J'étais au pays d'Ava et Ève"

L'exposition "J'étais au pays d'Ava et Ève" se déroule du 22 janvier au 7 mars 2020, avec les illustrations originales d’Anne-Margot Ramstein de l’album J’étais au pays de Ava et Ève publié dans la collection Trapèze aux Éditions Albin Michel Jeunesse.
 
C’est l’été, plus précisément 12:21, le moment parfait pour passer le reste de la journée à rêver du plumage d’un ara à bord d’un kayak en écoutant du ABBA. En voici une drôle d’occupation, non ? Bienvenue sur l’île mystérieuse d’Ava et Ève. Ici, tout est en miroir : chaque personne a son jumeau, chaque nuage a son sosie, chaque montagne a sa paire. Même les mots peuvent se lire de gauche à droite ou de droite aà gauche tout comme les magnifiques illustrations d’Anne-Margot Ramstein.

À travers cette exposition, l’artiste nous offre quatorze palindromes visuels ordonnés autour d’une symétrie axiale, parfois elle-même dédoublée par des jeux de reflets, parfaitement maitrisée. Comme dans les oeuvres optiques de Bridget Riley ou de Victor Vasarely, les images d’Anne-Margot Ramstein jouent avec l’oeil du spectateur et donnent l’illusion de s’animer.

À l’inverse de son précédent ouvrage pour adultes, Otto ou l’île miroir reprenant ces jeux de composition, l’illustratrice nous présente des planches lumineuses colorées entièrement aux crayons de couleurs oscillant entre des teintes pastel et des fluos électriques.

L’illustratrice :
Née sur l’île de la Réunion, Anne-Margot Rammstein s’envole après son baccalauréat pour la métropole où elle étudie les arts graphiques à Paris avant d’intégrer les Arts décoratifs de Strasbourg dont elle sort diplômée en 2009. Au sein de l’atelier d’illustration elle développera un goût pour les images cachées, les illusions d’optique et autres variations ludiques que l’on retrouvera par la suite autant dans son travail de commande que dans ses projets personnels.
Elle officie d’abord dans le livre jeunesse avec plusieurs publications aux Éditions des Grandes Personnes et aux Éditions Albin Michel Jeunesse dont l’ouvrage Avant, Après fut honoré d’un Ragazzi Award à Bologne en 2015 .
En parallèle, Anne-Margot Ramstein met régulièrement son talent au service de commandes prestigieuses telles que Hermès, le Monde, Libération, XXI...
Elle expose ses dessins à Boston et Philadelphie, aux États-Unis, ainsi qu’à l’île de la Réunion.
 
Bibliographie sélective :
J’étais au pays de Ava & Ève, Albin Michel Jeunesse, Octobre 2019
Dedans dehors, Albin Michel Jeunesse, Octobre 2017
Faune & flore : le livre des animaux cachés, Les Grandes Personnes, Octobre 2016 • En forme ! Albin Michel Jeunesse, Octobre 2015
ABC des tracas, Albin Michel Jeunesse, Octobre 2011

Vernissage Jeudi 23 janvier 2020 à partir de 18h30

Public : Tout public
Session(s) :
Mercredi 22 janvier 2020
Le Musée de poche, 41 rue de la Fontaine au roi, 75011 Paris
Conférences du CNLJ
Gaston Maréchaux, Le petit jardinier : album à colorier, 1938

Au milieu des crises majeures actuelles, sociales et écologiques, la nature continue de se raréfier, tout comme les relations que nous entretenons avec elle ; en particulier, les enfants pratiquent de moins en moins d’activités extérieures. Pourtant, ces expériences de nature sont bénéfiques à tous, au niveau individuel, mais aussi dans la construction de nouvelles relations au monde. La conférence évoquera l’importance pour l’enfant des expériences de nature, réelles ou virtuelles (par le livre ou autres média). Des exemples de recherches menées actuellement donneront des pistes permettant de relier activités artistiques (art vivant et écriture de fiction), expériences de nature et relations aux autres.

 

Anne-Caroline Prévot est directrice de recherche au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle. Ecologue de formation, elle travaille à l’interface avec la psychologie de la conservation pour comprendre comment de nouvelles expériences de nature pourraient participer aux changements transformatifs majeurs de nos sociétés, vers plus de durabilité. Co-coordinatrice avec Cynthia Fleury du Souci de la nature (2017 editions du CNRS), elle explore depuis 2 ans la place de la création artistique dans la construction collective d’une « culture de nature ».

 

Conférence de 10h à 12h. Salle 70

En partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature.

 

La conférence sera suivie d'une lecture par Marie Desplechin.

Public : Public adulte
Session(s) :
Vendredi 24 janvier 2020
BnF, site François-Mitterrand, Quai François Mauriac, 75013 Paris (Salle 70)
Journées d'étude et colloques
Acteurs et témoins en littérature de jeunesse: Max Butlen

Le séminaire "Acteurs et témoins en littérature de jeunesse" organisé par le groupe “Littérature et cultures de l’enfance” (Équipe Textes & cultures, Université d’Artois, Arras) recevra Max Butlen, le vendredi 24 janvier, 14 heures, salle IO.02 de la maison de la recherche.

Le parcours de Max Butlen, maitre de conférences honoraire à l’INSPE de l’université de Cergy-Pontoise, fondateur du master littérature de jeunesse de cette université, apparait corrélé à la montée, dans les années 80/ 90, des problématiques liées à la formation des lecteurs comme à celle de leurs enseignants, à l’affirmation de la littérature de jeunesse dans les champs éducatifs et culturels, à la mise en place de politiques de lecture.
Son évolution personnelle s’enracine tout à la fois dans l’expérience de l’enseignement des lettres en zone d’éducation prioritaire, dans des engagements syndicaux et politiques pour une démocratisation des systèmes éducatifs et des politiques culturelles, dans une activité initialement militante pour la promotion de la littérature de jeunesse, dans une carrière de formateur et d’enseignant chercheur.
Son développement professionnel résulte d’une recherche de professionnalisation de l’action, d’une volonté d’universitarisation de la réflexion, et de la nécessaire reconnaissance institutionnelle de l’activité. Cette triple orientation semble en correspondance avec certains infléchissements observables dans le jeu des acteurs du domaine de la lecture et de la  littérature de jeunesse, ces quarante dernières années.

Max Butlen est le fondateur de la revue ARGOS. Il a été responsable de la mission nationale “Lecture, bibliothèques et maitrise de la langue” au ministère français de l’Éducation nationale et au ministère de la Culture et consultant de 1994 à 1998 pour le ministère brésilien de l’Éducation pour le programme international “Pró-Leitura na formação de professores”. Il a publié de nombreux articles, notamment dans Le Français aujourd’hui. Il est l’auteur de l’ouvrage Les politiques de lecture et leurs acteurs,1980-2000, INRP, Lyon, janvier 2008, 614 p.

Public : Professionnels
Session(s) :
Vendredi 24 janvier 2020
Université d'Artois-Maison de la recherche, Rue Maurice Schuman, 62000 Arras
Expositions
Exposition "Macao à Canopé de 1919 à 2019", actualité d’Edy-Legrand

L'exposition "Macao à Canopé de 1919 à 2019", actualité d’Edy-Legrand, se déroule dU 27 janvier au 07 février 2020 à l'Atelier Canopé 31, Toulouse. Au programme : exposition, visites libres ou guidées, animations scolaires.

En 1919, il y a cent ans, paraissait à la NRF Macao et Cosmage ou l’expérience du bonheur, un album innovant par son grand format carré, le foisonnement visuel dans la page, l’intensité des couleurs, le texte calligraphié en lettres capitales, la qualité du papier… C’est à un jeune peintre-illustrateur que l’on doit ce chef-d’oeuvre, véritable livre d’artiste, opérant une révolution dans la conception de l’album pour enfant. Edy-Legrand en est l’auteur. À travers cette exposition, nous souhaitons lui rendre hommage, en présentant différentes facettes de l’artiste, qui a été à la fois peintre, lithographe, décorateur, illustrateur et auteur de cet album, considéré encore aujourd’hui comme une référence majeure dans l'illustration jeunesse. L'exposition est composée d'éditions originales et dessins préparatoires de quelques-uns de ses livres illustrés, de dessins animaliers originaux, de lithographies et peintures et de maquettes et brochures. Plusieurs artistes évoquent Edy-Legrand à travers leurs oeuvres : Laurent Corvaisier, Natalie Fortier, Martin Jarrie, Bruno Heitz et Sophie Vissière.

 

Exposition conçue et réalisée par Macao et Cosmage, galerie associative, en partenariat avec l'Atelier Canopé 31 - Toulouse

 

Autour de l'exposition :

- Jeudi 30 janvier 2020 à 18h30 : Conférence « Les artistes illustrateurs d'aujourd’hui, dans la continuité d’Edy-Legrand » par Laurent Corvaisier, artiste du paysage, du voyage, des portraits et des couleurs. Inscription.

- Samedi 1 février de 10h à 13h :
10h30 - Atelier animé par Sophie Vissière autour du pochoir, technique de colorisation de l’album Macao et Cosmage. Inscription.
11h30 - Visite commentée

Public : Tout public
Session(s) :
Lundi 27 janvier 2020
Atelier Canopé 31, 8 boulevard de Strasbourg, 31000 Toulouse
Festivals et salons
36ème Fête du livre jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux

La 36ème Fête du Livre, organisée par l’association Le Sou des écoles laïques, aura lieu du 29 janvier au 02 février 2020 sur le thème du "surprenant vivant" à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

 

Aujourd’hui les scientifiques estiment que l’on ne connaît que 10% des espèces qui nous entourent alors même que chaque année ce sont près de 16 000 nouvelles espèces vivantes qui sont découvertes ! La production éditoriale jeunesse témoigne de l’évolution de nos connaissances et illustre l’approche philosophique qui sous-tend l’apparition de nouveaux concepts comme la biodiversité. Les sujets évoqués tels que la déforestation, la disparition des espèces ou encore la transformation des paysages dépassent ainsi la notion d’inventaire pour s’intéresser aux principes des interdépendances qui lient les espèces. Les supports eux-mêmes vont être l’objet d’une démarche globale de développement durable. Le genre du documentaire scientifique soulève ainsi de nombreuses problématiques : quelle place lui est-il donnée au regard de la fiction ? Quelle illustration doit-il favoriser : le dessin ou la photographie ? Comment transposer de manière pédagogique des savoirs scientifiques ? Et plus globalement comment rendre la littérature jeunesse vivante ?

24 auteurs et illustrateurs sont invités.Cette année la maison Les Éditions des Éléphants est mise à l'honneur pour la qualité et l'originalité de son catalogue. Des rencontres, animations, ateliers, expositions et activités pour les enfants, les parents et les professionnels sont au programme. Un prix littéraire est attribué, le Prix Pitchou : la sélection Pitchou est une sélection d'albums pour les 0-3 ans, élaborée par des professionnels de la petite-enfance et du livre.

 

Découvrez le programme complet (notamment des Journées professionnelles) dans sa version PDF ! Les journées professionnelles sont ouvertes à toutes et à tous, professionnels comme particuliers, sur inscription avant le vendredi 24 janvier 2020, via un formulaire de pré-inscription en ligne à remplir ici : https://www.fetedulivrejeunesse.fr/professionnels-livre/journees

 

Horaires du salon :
Mercredi : de 12h à 19h30
Jeudi, vendredi et samedi : de 09h à 19h
Dimanche : de 10h à 18h
Journées scolaires : Mercredi matin, Jeudi, Vendredi et Lundi
Journées professionnelles : Mercredi : 13h-17h30 , Jeudi et Vendredi : 9h-17h30

Public : Tout public
Session(s) :
Mercredi 29 janvier 2020
Gymnase Plein Soleil, Boulevard Saint-Vincent, 26130 Saint-Paul-Trois-Chateaux
Journées d'étude et colloques

L'Université d'Artois à Arras lance un appel à communication pour le colloque international "Penser/classer l’album classique" qui aura lieu les jeudi 8 et vendredi 9 octobre 2020, organisé par Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide-Jager (Laboratoire Textes et Cultures EA 4028 équipe Littératures et Cultures de l’enfance - Université d’Artois).

 

En 2017, les archives et une partie des albums du Père Castor ont été classées au patrimoine de l’UNESCO, "Mémoires du monde" (patrimoine documentaire). En avril 2019, la vente aux enchères de 27 dessins originaux de Marcel Marlier, père de Martine s’est élevé à près de 560 000 euros. En février 2019, la disparition de Tomi Ungerer auquel un musée était entièrement consacré à Strasbourg dès 2007, a fait l’objet d’articles dans la plupart des journaux français et de nombreux titres étrangers. Plusieurs écoles portent d’ailleurs le nom de Tomi Ungerer ; on compte aussi deux écoles Philippe Corentin, une école Jacqueline Duhême, une école Claude Boujon, une école Carl Norac ; à l’école alsacienne, où Jean de Brunhoff a été élève, il existe une cour Babar, de même qu’à Chessy, ville de naissance du créateur, la statue de Cornélius trône en face de l’école affichant à son fronton le nom du rhinocéros.

Nous pourrions encore compléter cette liste qui rend compte de gestes de légitimation, de reconnaissance ou de patrimonialisation à l’égard de créateurs d’albums pour enfants, ou de leurs œuvres elles-mêmes. Ces différentes formes de reconnaissances institutionnelles, culturelles, médiatiques, économiques font-elles de ces œuvres en album et de leur créateur des classiques de la littérature pour la jeunesse ? Ou bien viennent-elles confirmer des albums et des créateurs qui se sont imposés, par d’autres voies, comme des classiques ?

Ce sont autant de points qui pourront être abordés lors de ce colloque qui vise à croiser des perspectives tout autant littéraires que culturelles, éducatives, économiques ou sociales.  

Les propositions de communication, accompagnées d’une brève bio-bibliographie sont à envoyer avant le 30 janvier 2020 aux adresses suivantes :

Eléonore Hamaide-Jager ehamaide@hotmail.fr
Florence Gaiotti fgaiotti@yahoo.com

Public : Professionnels
Session(s) :
Jeudi 30 janvier 2020
Festivals et salons
47e Festival de la bande dessinée d'Angoulême

Au programme de ce 47e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, organisé par la société 9aArt+ et qui se déroulera du 30 janvier au 2 février 2020, des expositions, conférences, concours et prix, animations, ateliers, anniversaires... Marion Montaigne préside le Grand Jury cette année. Elle avait décroché le prix du public il y a deux ans.

 

Le Grand Prix décerné chaque année vise à récompenser un-e auteur-e pour l'ensemble de son œuvre et sa contribution à l'évolution de la bande dessinée. Il sera dévoilé au lancement du Festival. Rumiko Takahashi a remporté ce titre en 2019.

 

Le Festival poursuit son envie de refléter la diversification du 9e art en confiant les affiches à trois artistes de nationalités différentes, célébrant, symboliquement, toute la richesse de la bande dessinée : Rumiko Takahashi, lauréate du Grand Prix 2019, Charles Burns et Catherine Meurisse. Le thème commun à ces illustrations reste celui initié l'année dernière : « un autoportrait de l’artiste en enfant, découvrant la ou les bandes dessinées fondatrices de sa passion, voire de sa vocation ».

 

Expositions : Yoshiharu Tsuge, être sans exister - Gunnm, L'ange mécanique - Robert Kirkman, Walking Dead et autres mondes pop - Folklorique enfance, Fantastique enfance - Nicole Claveloux : Quand Okapi rencontre Métal Hurlant - Catherine Meurisse, chemin de traverse - Dans la tête de Pierre Christin - Jean Frisano : de Tarzan à Marvel, l’Amérique fantasmée - Pierre Feuille Ciseaux #7 - Exposition Voyages en Egypte et en Nubie de Giambattista Belzoni - La Bande d’Antoine Marchalot Dessinée - Aparté aquatique

 

Le Marché international des droits va démarrer cette année dès le mercredi de la semaine du festival.

Public : Tout public
Session(s) :
Jeudi 30 janvier 2020
Festival international de la bande dessinée, 71 Rue Hergé, 16000 Angoulême
Conférences du CNLJ

J. R. R. Tolkien, créateur des célèbres The Hobbit, The Lord of the rings et d'un Silmarillion inachevé, est l'auteur d'une oeuvre à bien des égards unique par l'ampleur de sa réception et l'étonnante influence qu'elle exerce depuis quatre-vingt ans sur l'imaginaire, la littérature, le cinéma  ou même la politique de générations successives. Comment et pourquoi un érudit oxfordien, linguiste spécialisé dans les "âges sombres", théoricien de l'imaginaire et fervent catholique a t-il construit, presque malgré lui, ce monument littéraire aux bourgeons infinis qu'est l'histoire de la Terre du Milieu ? La variété des œuvres et de leurs publics, la forêt des manuscrits et versions, la succession des techniques poétiques dissimulent la permanence d’un univers dont Tolkien fut le créateur autant que le témoin, chanteur et passeur exalté.
« Ma mémoire porte jusqu’aux Jours Anciens ». Saturé de culture médiévale et jouant de références puisées dans les Edda, le Kalevala, Beowulf, le livre noir de Carmarthen ou les sagas, mais aussi dans la Bible ou l’Iliade, le monde de Tolkien est aussi un jeu de piste linguistique et un travail sur la force créatrice des sonorités. Constamment réécrite, cette « Création secondaire » est traversée de conflits moraux, portée par une théologie de la chute et du renoncement. De Fëanor à Frodo, de Thorin Oakenshield, Turin Turambar à Eriol Aelfwine, les héros habités par la fatalité cotoient les voyageurs, errants d’entre les mondes, initiés brûlés par la lumière de faérie. Et c’est peut être chez les plus humbles, dans l’aventure de Smith ou le destin d’une simple feuille de Niggle, que Tolkien consent à se peindre lui-même.

« Ces chants seront chèrement payés, mais ils n’ont pas de prix, et c’est le seul possible ». (Manwë, in Silmarillion)

 

Conférence de 10h à 12h30. Salle 70.

Public : Tout public
Session(s) :
Vendredi 31 janvier 2020
Bibliothèque nationale de France – site François Mitterrand – Quai François Mauriac – 75013 Paris (Salle 70)