• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print

Conférences du CNLJ - Questions de société

Les langues dans la cité : lire et penser le multilinguisme au XXIe siècle

Christine Hélot est professeure émérite à l’Université de Strasbourg et membre du laboratoire de recherche LiLPA (Linguistique, langues, parole), EA1339. Sociolinguiste, spécialiste des politiques linguistiques éducatives et du bi/plurilinguisme en contextes familial et scolaire, elle a enseigné en Irlande, Allemagne, Espagne et aux Etats-Unis, et a publié de nombreux ouvrages en français et en anglais.

(Conférence du 25 janvier 2019)

La conférence aborde dans un premier temps le multilinguisme en France et dans le monde en lien avec la notion de justice sociale. Puis, dans une deuxième partie, des recherches récentes sur le bi/plurilinguisme seront brièvement présentées. Enfin la dernière partie sera consacrée à la littérature de jeunesse publiée dans différentes langues et en particulier aux ouvrages bilingues, et à la façon dont la traduction et le contact de langues sont conceptualisés par les auteurs/éditeurs. 

Pourquoi transmettre la littérature aux enfants aujourd'hui ?

par Michèle Petit, anthropologue au C.N.R.S

(conférence du 16 décembre 2016)

Anthropologue au Centre National de la Recherche Scientifique, Michèle Petit mène depuis 1991 des recherches sur la lecture, en France et en Amérique latine. Elle a écouté parler celles et ceux qu'elle rencontrait, petits ou grands lecteurs de tous âges et tous milieux sociaux. Elle a aussi beaucoup observé l'art de faire des bibliothécaires, enseignants, artistes, libraires, qui arrivaient à transmettre le goût de la lecture à ceux qui en étaient très éloignés. Ses travaux sont un plaidoyer pour que la littérature, orale et écrite, et l'art sous toutes ses formes, aient place dans la vie de chaque jour, en particulier dans celle des enfants et des adolescents. 

(1ère partie) 

(2è partie) 

Filles et garçons dans les livres pour la jeunesse : contextes et enjeux

Christiane Connan-Pintado est maître de conférences émérite à l'Université de Bordeaux. Elle a dirigé avec Gilles Béhotéguy les deux ouvrages Etre une fille, un garçon dans la littérature de jeunesse aux Presses Universitaires de Bordeaux.

(conférence du 9 novembre 2018)

La conférence propose de revenir sur l’histoire du livre de jeunesse en tant que littérature adressée, marquée par sa vocation pédagogique, souvent genrée, et portera une attention particulière au tournant des années 1970, marquées par l’émergence des courants féministes. L’édition contemporaine pour la jeunesse se trouve confrontée à des évolutions sociétales qui font débat : l'interrogation portera sur l’influence des études de genre, sur le poids des contextes ainsi que sur les stéréotypes et les disparités qui ont la vie dure. 

(1ère partie) 

(2è partie)  

Les parents, acteurs et lecteurs des livres pour la jeunesse

par Francis Marcoin, président de l'Université d'Artois, professeur de langue et littérature françaises, spécialiste de l'histoire du livre pour la jeunesse

(conférence du 7 mars 2014)

« Les parents figurent comme des acteurs essentiels dans les livres adressés à leurs enfants. A ce titre, leur rôle et leur personnalité sont interrogés, voire remis en cause. Ils en sont aussi les lecteurs et les prescripteurs. Mais ils en sont encore et peut-être surtout les destinataires. C'est ce paradoxe, qui rencontre la question aujourd'hui traitée sous le signe du "cross over", que nous nous proposons d'examiner ». 

(1ère partie) 

(2è partie)