• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print

Conférences - Personnages, héros emblématiques

Sur les traces des loups des livres pour enfants

par Isabelle Guillaume, maître de conférences en littérature comparée à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour. (conférence du 12 février 2016)

Entre réalisme et merveilleux, l'image du loup en littérature de jeunesse a évolué au cours de l'histoire, passant de l'image négative du prédateur du Petit chaperon rouge, qu'il faut éradiquer, à la vision bienveillante actuelle de l'espèce protégée, notamment par la vogue du conte détourné.

(1ère partie)

(2è partie) 

 

Le Père Noël, une généalogie mythique !

Conférence de Karin Ueltschi- Courchinoux, professeur de Langue et Littérature du Moyen Âge à l'Université de Reims
(conférence du 15 novembre 2013)

Le Père Noël est une manifestation vénérable d'une très ancienne histoire qui s'ancre dans notre mémoire d'enfance tout comme dans les commencements du monde. Quand on affirme un peu rapidement qu'il est une invention récente, on pointe du doigt un problème de correspondance entre une figure et un nom. En effet, les deux se déclinent en de multiples variantes, mais le noyau, le cœur de l'histoire est immuable. Qu'il se présente en saint Nicolas ou Santa Claus, en Sire Noueus médiéval ou en roi Hérode biblique, en Fouettard ou en diablotin, les circonstances qui accompagnent son apparition sont toujours les mêmes : c'est, toujours, lors des Douze Jours, entre Noël et le Nouvel An qu'il vient visiter ce monde depuis son ailleurs ; toujours il y a dans son sillage des clochettes et des hottes, des chaussures de toutes sortes, des quadrupèdes – âne, cheval, renne – et des bâtons. C'est une histoire de cape et de capuche aussi, de masque donc, car osons la grande question : qu'y a-t-il sous la barbe du Père Noël ? Le vrai ou un faux ?

(1ère partie)

(2è partie)

(Q/R)

 

Obélix ou l'enfance de la raison : psychanalyse d'un personnage de bande dessinée

par Nicolas Rouvière, maître de conférences en Littérature à l'Université Joseph Fourier Grenoble 1
(conférence du 6 décembre 2013)

"Ils sont fous, ces humains", constate Obelix à la fin de l'album La Zizanie, où la calomnie, la médisance et la jalousie s'emparent des individus au point de dissoudre la vie communautaire du village. Et lui, le naïf, énorme enfant à la logique déconcertante, oscillant entre force physique et fragilité psychologique, pourrait bien être, à son insu et contre toute attente, le meilleur des guides pour explorer les logiques irréductibles qui hantent le développement de la personnalité. Pas si fou, Obélix ? Il semble en effet que les auteurs d'Astérix, à travers ce personnage, tracent les lignes directrices d'un véritable parcours de la raison…

Première partie (90 min) 

Deuxième partie (90 min)


PDF iconPrésentation conférence Obélix

 

Traduire, éditer et lire "Mafalda" en français : succès et malentendus

par Claire Latxague, agrégée d'espagnol, docteure en Études hispaniques et hispano-américaines, ATER à l'Université de Bourgogne
(conférence du 24 mai 2013)

Connaît-on vraiment Mafalda ? L'histoire éditoriale de cette bande dessinée est paradoxale. Destinée à l'origine à un public adulte, elle est devenue, en passant de la langue espagnole au français et de l'Argentine à la France, un incontournable du livre de jeunesse.
Claire Latxague, spécialiste de la bande dessinée et du dessin d'humour propose une réflexion sur les différentes réceptions possibles de la série et sur l'écart entre le public adulte des années 1960-1970 et celui des décennies suivantes, notamment les jeunes lecteurs.

Première partie (90 min)  

Deuxième partie (90 min)