• Suivez nous sur :
  • Facebook
  • Print

Focus sur... "le 68 des enfants"

Il y a cinquante ans, la révolte de la jeunesse étudiante parisienne donnait naissance à un mouvement protestataire plus ample qui a touché la France entière, et plus tard l’Europe et les USA. Ces évènements de mai 68 ont profondément marqué l’histoire de la société française.


En cette année de commémoration, nous vous proposons une sélection de plusieurs ressources - bibliographies, articles, conférences, expositions - qu’il s’agisse de raconter cette histoire aux jeunes lecteurs, ou d'observer la façon dont la culture enfantine a radicalement été changée par cette période révolutionnaire. Mais aussi de se demander : 50 ans après, quel est l’héritage de "Mai 68" dans les albums d’aujourd’hui ?

 

Raconter Mai 68 aux enfants d'aujourd'hui

Mai 68 vero en maiMai 68 dans les livres pour enfants : bibliographie

Si Mai 68 a révolutionné l’édition jeunesse en redéfinissant les codes graphiques, narratifs et éditoriaux des livres pour enfants, le thème, en tant que « phénomène historique », continue encore aujourd’hui de faire l’objet d’une production régulière à destination du jeune public. Albums, romans, documentaires, ouvrages de référence…cette bibliographie revient sur la production contemporaine consacrée à l’événement historique que constitue, dans la mémoire collective des Français, Mai 68.

Consulter la bibliographie

A propos de "Véro en mai"... entretien avec Y. Pommaux

Sa liberté élégante assure à Yvan Pommaux une place toute particulière dans l’édition pour la jeunesse française au point que rien ne lui semble impossible. En 2016, nous avons eu l'opportunité de l’interviewer sur Véro en mai*, qu’il avait publié en 2008 avec Pascale Bouchié. Retrouvez cet entretien dans son intégralité.

 

* entretien paru dans La RLPE n° 292 –  "Au risque de la politique" –décembre 2016

1965-1975, la mutation d’un paysage ?

Couverture n° 244 RLPELa Revue des livres pour enfants n°244 – décembre 2008

Mai 68 a-t-il ouvert dans notre édition pour la jeunesse une phase de rupture radicale avec ce qui précédait ? La réponse est à nuancer. Les remises en question esthétiques et idéologiques quant à la conception des livres, à leurs conditions de production et au statut même de l’enfant dans la famille et dans la société se sont nourries des audaces de certains grands précurseurs, français et étrangers.

Le vent du renouveau soufflait en effet déjà en Italie ou dans les pays anglo-saxons. En France on pouvait également déceler des frémissements annonciateurs dans la ré-orientation par certains grands éditeurs de leur catalogue. Il n’en reste pas moins que les années 65-75 ont été foisonnantes : émergence de nouveaux talents et de nouveaux types de livres dans le domaine de l’album et du documentaire, création de nouvelles maisons d’édition sous la forme de petites structures alternatives... Cette décennie a vu naître aussi L’École des loisirs et Gallimard Jeunesse, deux éditeurs majeurs aujourd’hui, qui ont marqué ce paysage de leur empreinte singulière.

Consulter ce numéro

Et aussi... exposition BnF

Expo icones mai 68« Icônes de Mai 68, Les images ont une histoire »
du 17 avril 2018 au 26 août 2018, BnF, site François-Mitterrand / Galerie 1

Comment s’est construite notre mémoire visuelle collective des évènements de Mai 68 ? Selon quels processus certaines photographies, présentées comme documentaires, ont-elles atteint un statut d’icônes ? S’appuyant sur près de deux cents pièces – photographies, planches-contact, magazines, documents audiovisuels, l’exposition présentée par la BnF fait notamment l’histoire de certaines de ces images désormais célèbres. Elle suit leur trajectoire médiatique pour mettre en évidence les conditions de leur émergence culturelle dans la mémoire collective.

En savoir plus

Journée d'étude - "Le 68 des enfants : albums en révolution, quel héritage ?"

A l’occasion des 50 ans de mai 1968, cette journée d’étude prolonge le colloque « 68 and Boundaries of the Chilhood » (Tours, octobre 2017) et accompagne l’exposition « Le 68 des enfants : l’album jeunesse fait sa révolution » à la médiathèque Françoise Sagan. Universitaires, créateurs et professionnels du livre reviendront sur les années 1965-1975. Ils montreront la façon dont la culture enfantine, et tout particulièrement l’album pour enfants, ont connu un changement radical et durable grâce à l’apport d’éditeurs et d’illustrateurs d’avant-garde. Ils s’interrogeront sur l’héritage de cette période dans les albums d’aujourd’hui.

Journée d’étude organisée par le Fonds patrimonial Heure joyeuse / médiathèque Françoise Sagan et le Centre national de la littérature pour la jeunesse/ BnF, avec la collaboration de Sophie Heywood, coordinatrice du projet de recherche international ‘The children’s’68’.

Programme

Très bientôt, retrouvez le compte-rendu de cette journée.

Le 68 des enfants, l’album jeunesse fait sa révolution

Expo le 68 des enfantsExposition, du 2 mai au 28 juillet 2018 à la médiathèque Françoise Sagan

Mai 1968 et les mouvements de protestation qui ont touché l’Europe et les USA pendant une décennie ont aussi bouleversé l’offre éditoriale pour la jeunesse. Cette ère de contestation est un moment charnière pour le livre pour enfants : les éditeurs d’avant-garde croient fermement qu’il faut renouveler la littérature de jeunesse afin de révolutionner le monde. Un grand vent de liberté traverse l’édition, dont une des grandes figures, François Ruy-Vidal, est particulièrement mise à l’honneur dans l’exposition, pour rendre hommage au versement de ses archives au fonds patrimonial Heure Joyeuse. Ses collaborations au sein de plusieurs maisons en font un acteur incontournable de la période. Les dessins originaux, maquettes, correspondance, dossiers de fabrication ainsi rassemblés révèlent l’émergence d’une génération de jeunes talents de l’illustration et du graphisme, comme Bernard Bonhomme, Nicole Claveloux, Étienne Delessert, Henri Galeron, Claude Lapointe ou encore Agnès Rosenstiehl.

En savoir plus

Et aussi... "Le 68 des enfants" par Strenae

Logo StrenaeLe numéro 13 de la revue Strenae. Recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance vient de paraître. Le dossier thématique, intitulé « Le ’68 des enfants / The Children’s ’68 », a été dirigé par Sophie Heywood et Cécile Boulaire.

Strenae est publiée par l’Association Française de Recherches sur les Livres et Objets Culturels de l’Enfance (Afreloce), avec le soutien du Centre National de Littérature pour la Jeunesse   / BnF.

Lire ce numéro en ligne